Image
LA BULLE

LA BULLE

écrit par: | posté le: | Category:

Est-ce que tu as déjà été dans la situation de vouloir te retrouver dans ta bulle, tes pensées ou simplement de vouloir te concentrer mais que l’environnement dans lequel tu te trouves est harassant, bruyant mettant en évidence le foisonnement humain qui crée une hyper activité. La saison estivale étant encore plus marquante sur ce point quand les fenêtres s’ouvrent, que la radio du monsieur du second interfère avec le cours du piano de la demoiselle du quatrième et que le chien dans la maison d’en face aboie sans cesse car le chat du restaurant voisin se plait à le narguer.

Il y a des jours ainsi où ton environnement proche t’apparait comme un univers mécanique et bruyant qui absorbe toute possibilité de concentration et te projette sans la moindre précaution dans le flux du quotidien. C’est d’autant plus présent que cela en devient obsédant, plus tu essaie d’oublier cette atmosphère et plus elle se rappelle à toi.

Le chat est enfin parti et ignore le chien de la maison d’en face, que le semi-remorque, en livraison gêné par le cycliste en pause sportive, libère son avertisseur sonore à trois tons. Cette succession de situations incontrôlables et inattendues, qui en temps normal font partie du bruit de fond que tu absorbes sans la moindre contrariété, t'apparaissent aujourd’hui au moment où tu souhaitais le plus au monde, faire corps avec ta bulle, comme un gigantesque vacarme dont tu n’arrives pas à t’extraire.

Dernièrement, en préparant le support de ma toile suivante, je m’attardais longuement à la fenêtre de mon atelier et je découvrais une journée pluvieuse, de celles qui disposent de cette effet hypnotique parce que la pluie de faible intensité tombe avec cette régularité et ce rythme qui lui est propre et absorbe à sa manière les bruits du quotidien. Les imbibant d’une note plus grave et qui adoucit la perception d’un environnement qui s’est un peu endormi sous ce dôme pluvieux.

Une envie irrésistible m’invitait à aborder cette journée en allant faire quelques pas sous cette pluie presque chaleureuse. Ma balade m’entraina au bord du lac où je découvrais les dessins géométriques que créaient la rencontre des gouttes avec la surface étendue et si calme de la surface.

La couleur qu’avait revêtu le lac était si proche des rives et de l’air ambiant que je scrutais de manière apaisée le panoramique de cette surface. Mon regard fut soudain stoppé par la vue d’un pêcheur, un homme d’un certain âge, habillé de vert, coiffé d’une casquette à visière, assis sur sa barque blanche, abrité par un large parapluie dont la couleur verte s’harmonisait à merveille avec la surface de l’eau. Son attitude et son regard pensif qui observait la ligne de flottaison. Seul sur son embarcation, il émanait de lui une sérénité que l’on pouvait lui envier.

Il semblait être en lien avec son souhait, il avait pris place dans un son espace bulle au travers d’une passion qui devait sans nul doute répondre à un besoin d’isolement. Il faisait pratiquement partie intégrante d’un environnement et de conditions météo dont il avait su adapter toute les contraintes comme pour mieux pouvoir en extraire les satisfactions attendues.

Face à cette rencontre insolite mais distante, je n’ai pu m’empêcher d’extirper le carnet de croquis de mon sac à dos et de faire un croquis rapide de la vision que je venais de découvrir avec le souhait pressant de pouvoir retranscrire sur ma prochaine toile ce moment de complicité vagabonde.

J’ignore si ce pêcheur a ressenti mon regard et l’intérêt qu’il avait fait naître chez moi, mais le simple fait que certaines manoeuvres de sa part a permis de conserver la posture de sa barque dans une position qui me faisait face, me laisse à penser par l’affirmative. Je t’invite à découvrir cette oeuvre « jour de pluie » qui je l’espère saura t’apporter la sérénité que j’ai ressenti.

Saturday August 7th, 2021
Prev
Monday July 19th, 2021
Next

Contactez l'atelier

ALAIN ROUSCHMEYER

5, CHEMIN DES LANCHES - BREDANNAZ / F - 74210 DOUSSARD
Tel: 33(0) 6 03 25 38 63