Image
EMPREINTES

EMPREINTES

écrit par: | posté le: | Category:

(in English below)

Mon travail d’artiste s’articule sur le style figuratif et de ce fait renvoie souvent sur une démarche d’esquisse, de croquis, de travail préparatoire ou d’ébauche comme dirait certains. Cette étape permet à la fois de s’imprégner d’une idée ou d’une scène vécue pour l’enrichir et lui apporter une dimension singulière au travers du cadrage, de son support ou de l’émotion qu’elle génère.

Depuis peu, l’orientation de mon travail prend en compte la dimension anecdotique du désordre, celui qui crée à sa manière des tâches quotidiennes supplémentaires et qui sournoisement a pris place dans nos vies d’une manière récurrente sans pour autant apparaitre comme une évidence à éliminer.

La recherche constante d’un confort et d’une sécurité accrue a pris un tel essor que certains désordres ne sont même plus perçus comme tels et sont devenus des taches répétitives avec une acceptation et un sens dilué. Le seau devient dans mon travail le lien… l’outil… le vecteur inclassable d’un désordre entretenu.

Autrefois en bois cerclé de métal, le seau est aujourd’hui en tôle zinguée ou en plastique, mais sa fonction première a toujours conservé le rôle de véhiculer une matière ou d’apporter la possibilité de déplacer des éléments en rapport avec sa contenance pour faciliter une action.

Si je me réfère à l’époque du moyen-âge le seau en bois était le lien parfait qui glissait de mains en mains pour aller déverser l’eau sur une bâtisse en flammes, revenait vide pour reprendre son itinéraire une fois rempli, avec une régularité qui frôlait l’efficacité.

Il est difficile de déterminer si de nos jours une telle mise en pratique comporterait la même régularité et la même objectivité, le seau qui aurait gagné en poids s’appauvrirait d’itinéraires multiples laissant place à un désordre légitimé, qui laisse apparaitre un désordre en accord avec les postures individuelles.

Mon travail préparatif actuel orienté sur le désordre, un terme dont la définition va de l’absence d’ordre à l’absence de morale et en passant par le manque de cohérence et l’absence de discipline, se porte sur les postures singulières héritées de la confusion, de la complication et de la déstructuration.

Ce travail est essentiellement articulé sur l’observation de simples moments où la banalité de certains désordres devient un moment à sublimer. Comme l’impertinence d’une absurdité qui se dissimule dans la gestuelle d’un quotidien et où le cheminement prend une place pertinente dans le déroulement.

La première partie de ce travail est en cours d’étude et sera régulièrement présenté ici avec les phases qui le composent. Les ébauches, les croquis et les esquisses de cette évolution ainsi que les oeuvres terminées seront partagés en avant-première avec personnes qui me suivent, alors inscrivez vous sans attendre sur ma liste de contacts privés.

ENGLISH

My work as an artist is based on the figurative style and therefore often refers to a process of sketching, sketching, preparatory work or draft as some would say. This step allows you to both immerse yourself in an idea or a scene you experience to enrich it and give it a unique dimension through the framing, its support or the emotion it generates.

Recently, the orientation of my work takes into account the anecdotal dimension of disorder, the one which in its own way creates additional daily tasks and which slyly took place in our lives in a recurring manner without appearing to be obvious to everyone. eliminate.

The constant search for increased comfort and safety has taken off so much that some disorders are no longer even perceived as such and have become repetitive tasks with diluted acceptance and meaning. The bucket becomes in my work the link ... the tool ... the unclassifiable vector of a maintained disorder.

Formerly in wood surrounded by metal, the bucket is today in galvanized sheet or plastic, but its primary function has always retained the role of conveying a material or of providing the possibility of moving elements in relation to its capacity to facilitate an action.

If I refer to the time of the Middle Ages, the wooden bucket was the perfect link that slipped from hand to hand to pour water on a building in flames, returned empty to resume its route once filled, with a regularity that bordered on efficiency.

It is difficult to determine if nowadays such an implementation would involve the same regularity and the same objectivity, the bucket which would have gained in weight would be impoverished from multiple routes giving way to a legitimized disorder, which lets appear a disorder in accord with individual postures.

My current preparatory work focused on disorder, a term whose definition ranges from the absence of order to the absence of morality and through the lack of consistency and the absence of discipline, focuses on the unique postures inherited confusion, complication and destructuring.

This work is essentially based on the observation of simple moments when the banality of certain disorders becomes a moment to be sublimated. Like the impertinence of an absurdity that is hidden in the gestures of everyday life and where the journey takes a relevant place in the course.

The first part of this work is under study and will be regularly presented here with the phases that compose it. The drafts, sketches and sketches of this evolution as well as the finished works will be shared in preview with people who follow me, so subscribe without delay on my list of private contacts.

Sunday October 24th, 2021
Suivant - Next

Contactez l'atelier

ALAIN ROUSCHMEYER

5, CHEMIN DES LANCHES - BREDANNAZ / F - 74210 DOUSSARD
Tel: 33(0) 6 03 25 38 63